Divers

La qualité des cigarettes électroniques JoyeTech

cigarette electronique

Le marché de la cigarette électronique, ou de l’e-cigarette n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Si, au début de son existence, les produits de substitution à la cigarette traditionnelle qui étaient proposés étaient de conception simple, voire simpliste, force est de constater qu’ils ont sensiblement évolué depuis. Alors qu’à l’origine leur efficacité laissait à désirer, leur conception intégrant désormais des expériences de recherche poussée et de haute technologie aboutissent à des résultats tangibles, motivants et durables.

 Il est intéressant de noter à ce stade que d’après une étude de L’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) publiée le 24 février 2015, portant sur un échantillon de 15000 vapoteurs en France âgés de 15 à 75 ans, une écrasante proportion de 98% sont d’anciens fumeurs convertis. Leurs motivations sont dans l’ordre la nocivité du tabac, la dépendance à la nicotine, le prix du tabac de plus en plus élevé, la volonté de ne pas importuner son entourage, ainsi que la possibilité qui leur est ainsi offerte de fumer où bon leur semble. Enfin, près de 90% de l’échantillon des fumeurs estiment que le passage à la cigarette électronique est un chemin à sens unique sans retour possible.

Joyetech, une entreprise précurseur

Cette évolution des mentalités et des habitudes de consommation s’est donc effectuée en parallèle de l’évolution des technologies, des techniques de fabrication et de la qualité des produits de vape. A cet égard des entreprises font office de porte étendard, notamment la renommée Joyetech.

Cette compagnie a révolutionné le marché de l’époque grâce aux innovations qu’elle y a apportées notamment le concept d’une batterie manuelle. Innovation encore quand en octobre 2009, Joyetech présente la cigarette eGo Joye, combinant un design lisse et élégant, une batterie à durée de vie prolongée et des cartouches avec plus de volume. Innovation toujours en 2010, avec Joye eGo-T qui met en avant une nouvelle technologie d’atomiseur à réservoir. Le lancement en 2011 de la production en série des références 510-T et eGo-C a achevé de prendre la concurrence de cours. Enfin pour répondre aux souhaits de ses clients vers plus de portabilité, Joyetech a développé eCab qui permet de remplacer soi-même atomiseurs et autres batteries.

Joyetech a été fondée en 2007 dans l’hyper moderne métropole de Shenzhen et a implanté des usines dans tout le sud-est de la Chine. En qualité de leader de la fabrication du marché, Joyetech s’est attaché à recruter les ingénieurs, les designers et les chargés de production les plus talentueux, gages de haute qualité. La politique de l’entreprise consiste à consacrer d’importantes ressources dans le domaine de la Recherche & Développement, dans celui de la conception des matériaux et dans le dessin des produits; ce qui en a fait un leader porteur d’avancées technologiques marquant de nombreux jalons. En 2016 Joyetech a conclu des partenariats avec des laboratoires de recherche et de certification renommés en Europe et aux États-Unis, l’entreprise dispose donc de l’ensemble des certifications à l’échelle mondiale, garanties de sécurité et de qualité.

Cette qualité se trouve grandement renforcée par la présence de plusieurs points de contrôle à différents niveaux du processus de fabrication, ce qui permet à Joyetech de proposer à la commercialisation des produits dénués de défaut et exempts de tout vice de fabrication caché. Une dernière précision utile pour indiquer que la politique de l’entreprise en termes de service client se résume en un seul et unique mot : la SATISFACTION! Satisfaction du client à tous les niveaux : dans la conception des e-cigarettes Joyetech, au départ, puis dans leur fabrication, au cours de leur contrôle conformité, au moment de leur commercialisation et enfin en après-vente. En effet, un client satisfait est un client qui revient et qui incite ses proches et ses relations à venir. De quelle meilleure publicité rêver?

L’offre Joyetech

La qualité de l’offre Joyetech rime en l’occurrence avec la quantité. Sur le catalogue, tout profil de vapoteur saura trouver l’e-cigarette Joyetech qui lui est la mieux adaptée. Néanmoins comment effectuer le bon choix? Voici quelques éléments de réponse.

La cigarette électronique a une quadruple composition : la batterie, le switch, l’atomiseur et le drip-tip.

 La batterie sert à alimenter électriquement la résistance. Elle a deux caractéristiques qui sont l’autonomie mesurée en milliampère/heure (mAh) (plus grande elle est, meilleur c’est) et la puissance développée, exprimée en watts qui sera d’autant plus compatible avec toutes sortes d’atomiseurs qu’elle sera grande. La difficulté est qu’une batterie puissante en réduira l’autonomie, il faut donc veiller à opter pour le rapport puissance/autonomie qui convient à chaque utilisateur en fonction de ses usages. Le switch est le bouton de déclenchement de la chauffe de la résistance sur lequel il faut appuyer au moment de la bouffée, puis relâcher. L’atomiseur, aussi appelé clearomiseur, réservoir, tank, ou encore ato, il contient l’e-liquide, la résistance et la mèche. Le drip-tip est l’embout permettant d’aspirer la vapeur.

Trois grandes spécifications d’e-cigarettes se distinguent :

  • Les kits e-cigs tout en un AIO non modifiables, préférés par les débutants non encore au faîte des subtilités techniques;
  • Les kits pods intégrant les tous nouveaux sels de nicotine qui sauront pallier efficacement à la baisse de puissance et à une plus faible autonomie;
  • Les kits mods, ou mods modifiables, la partie basse contenant la batterie et la partie haute l’atomiseur. Pour corser le tout ces mods se déclinent en mods box, (les plus populaires car les plus ergonomiques et les plus autonomes), et les mods tubulaires. Les mods sont les kits privilégiés par les vapoteurs plus expérimentés qui peuvent ainsi faire varier les réglages à leur guise.

Une dernière précision sur les méthodes d’inhalation s’impose. Avec son nom barbare, le MTL ou Mouth to lung, soit bouche à poumon est le plus répandu. Il consiste à aspirer la vapeur, la laisser un peu en bouche, puis la rejeter dans les poumons. Le passage un moment dans la bouche permet de bien apprécier la saveur dégagé. C’est la méthode d’inhalation classique des fumeurs de cigarette traditionnelle et par extension des primo-vapoteurs;

Autre nom non moins barbare, l’inhalation directe ou IDD consiste à aspirer la fumée directement dans les poumons, comme on aspirerait l’air d’un ballon, à l’instar d’un fumeur de narguilé.

Vous disposez maintenant de l’ensemble des informations vous permettant d’effectuer le meilleur choix au sein de la gamme d’e-cigarette Joyetech. A vous de vaper!

No Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *